Menu

Les tribunaux fonctionnent normalement. Les rendez-vous au cabinet sont assurés en présentiel avec masque et gel naturellement. Les rendez-vous peuvent avoir lieu également en visioconférence ou par téléphone. Nous sommes à votre écoute. Prenez soin de vous.

Vous êtes ici : Accueil > Actualités > régimes matrimoniaux > Indemnité versée en réparation d'un risque invalidité: bien propre et non commun

Indemnité versée en réparation d'un risque invalidité: bien propre et non commun

Le 12 décembre 2010

La Cour de cassation a rappelé le caractère propre d'une indemnité réparant un dommage corporel ou moral:


Vu l'article 1404, alinéa 1er, du code civil ;

Attendu que, pour décider que la somme versée par l'assureur constitue un bien commun et non un bien propre du mari, l'arrêt attaqué énonce que le capital garanti au titre de l'invalidité permanente et totale a été calculé en fonction de ses traitements et de sa situation de famille, qu'ainsi ont été pris en compte pour le calcul de ce capital, d'une part, le montant de son salaire annuel, d'autre part, sa situation d'homme marié ayant trois enfants à charge, que le capital versé n'était nullement forfaitaire mais calculé en fonction de ses revenus dont il était destiné à compenser la perte et qu'il ne s'agissait pas en l'espèce d'une indemnité destinée à réparer un dommage corporel ou moral, mais d'un capital se substituant au salaire ;

Qu'en statuant ainsi, par des motifs inopérants, alors que le capital versé au bénéficiaire au titre d'un contrat d'assurance garantissant le risque invalidité a, réparant une atteinte à l'intégrité physique, un caractère personnel de sorte qu'il constitue un bien propre par nature, la cour d'appel a violé le texte susvisé (Cass Civ 1ere du 17/11/10 n°09-72316).

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : régimes matrimoniaux