Menu
Vous êtes ici : Accueil > Actualités > Adoption > Le mariage de Sarko et Bruni pourrait être annulé

Le mariage de Sarko et Bruni pourrait être annulé

Le 09 février 2016
Le mariage de Sarko et Bruni pourrait être annulé
(20 Minutes - 15/01/2008)

S’il s’avère que Nicolas Sarkozy a véritablement épousé Carla Bruni, leur alliance pourrait être rendue caduque pour non-respect de la procédure.

Actuellement en voyage en Arabie Saoudite, Nicolas Sarkozy a longuement parlé aux journalistes, en abordant le sujet de son probable mariage avec Carla Bruni.

Comme à chacun de ses voyages, le président de la République française est accompagné par une horde de journalistes.

Ayant appris via le site web de L’Est Républicain que Nicolas Sarkozy aurait épousé Carla Bruni jeudi dernier, les journalistes lui ont posé la question taboue.

Sarkozy fait durer le suspens

«Je ne confirme ni n'infirme cette information, a répondu Nicolas Sarkozy, désirant prolonger la durée du suspens. Vous, les journalistes, vous vous intéressez trop à ce sujet.»

Hier, la mère de Carla Bruni, Marisa Bruni-Tedeschi a été contactée par l’agence de presse Reuters. Elle affirme ne pas être au courant d’un mariage de sa fille et semble plutôt sceptique à ce sujet: «Je ne sais rien, je viens juste de voir Carla. Tout est possible mais il me semble que l'Élysée l'aurait annoncé».

Si mariage il y a eu, il pourrait être annulé

Comme nous vous le révélions hier, un article du code civil français affirme que la publication des bans peut être annulée en cas de cause grave sur simple requête du procureur de la république de la ville dans laquelle se déroule le mariage.

Cependant, selon le site de LCI, le procureur de la République de Paris «n'a jamais été saisi d'une telle demande». Cela pousse donc à croire que le mariage n’a pas encore eu lieu. S’il a tout de même eu lieu sans que le procureur ne soit contacté et sans publication des bans, «il pourrait être entaché de nullité» explique LCI.

En effet, comme le précise le site de la chaîne de TV, «En cas de non-publication des bancs à la mairie, 10 jours avant la célébration du mariage civil, un tiers peut demander la nullité de l'union».

Un motif pas assez grave

LCI a contacté une avocate spécialiste en droit de la famille, Maître Laurence Mayer, qui affirme que «Considérer le fait d'être président de la République comme un motif grave serait abusif».
Outre interrogation qui a secoué les rédactions parisiennes ces derniers jours, le lieu du mariage. Les rumeurs faisaient état d’une mairie du XVIè arrondissement, puis du VIè… faisant bouger les journalistes d’un endroit à l’autre de Paris.

Mariés à l’Élysée ?

Selon L’Est Républicain, le mariage pourrait avoir eu lieu à l’Élysée. L’avocate Maître Laurence Mayer affirme que c’est tout à fait envisageable: «Le procureur de la République du lieu du mariage pourra requérir l'officier de l'état civil de se transporter au domicile ou à la résidence de l'une des parties pour célébrer le mariage».

Maître Jean-Pierre Cuny, spécialiste en droit de la famille abonde également dans ce sens: «Dans la mesure où le juge aux affaires familiales de Nanterre s'était déplacé à l'Élysée pour le divorce de Nicolas et de Cécilia Sarkozy, cela ne me surprendrait pas qu'ils se soient mariés dans le Palais présidentiel. Des mariages ont bien lieu dans des prisons ou à l'hôpital».

Cette actualité est associée aux catégories suivantes : Adoption